#1 Management à distance : La motivation et l’implication des collaborateurs

Le télétravail peut être considéré comme une source de motivation, mais aussi comme un facteur de démotivation par le collaborateur.

Il est source de motivation :

  • par la confiance que cette activité présuppose, même si il s’agit d’une confiance forcée, à moins qu’elle ne perdure au-delà du confinement ;
  • et parce qu’il favorise l’autonomie car le contrôle étant moins direct, le collaborateur peut décider plus facilement de ce qu’il fait, à quel moment il le fait, et enfin en utilisant les techniques qui lui conviennent le mieux.

Mais il peut aussi être un facteur de démotivation :

  • si les interactions entre les collaborateurs sont réduites, celles-ci étant utiles pour se rassurer sur une option prise, la collecte d’avis afin d’alimenter sa réflexion, des échanges informels (le fameux radio moquette, A et B ensemble parle de C)… ;
  • si l’accès à l’information sur la vie de l’entreprise est réduite, le collaborateur se sentira progressivement « en dehors ». Ce risque d’appauvrissement interactionnel et informationnel peut engendrer de ne plus savoir pour quoi on casse des cailloux (cf la fable des casseurs de pierre).

Assurément, le télétravail est une opportunité en terme de développement de qualités personnelles et relationnelles mais il relève de la compétence du manager d’encadrer humainement ce type d’activité par un échange régulier avec les collaborateurs sur la vie de l’entreprise, en favorisant des points informels avec son équipe de façon régulière…

RDV mardi prochain pour notre prochain post sur le management à distance !